Ce que tout le monde devrait savoir sur le télétravail

by Le Patio
teletravail le patio

En 2010, on comptait 8,9% de salariés télétravailleurs contre 25% en France aujourd’hui (d’après une étude du Comptoir MM). Par télétravail, on entend « toute forme d’organisation du travail dans laquelle une activité qui aurait également pu s’exécuter dans les locaux de l’employeur s’effectue par un salarié hors de ces locaux de façon régulière et volontaire en utilisant des technologies de l’information et de la communication dans le cadre d’un contrat de travail ou d’un avenant à celui-ci. » (la loi Warmann II, article 46). Cependant, avec les ordonnances pour le renforcement du dialogue social il n’est plus nécessaire de modifier le contrat de travail. Cela tend à favoriser et simplifier la mise en place du télétravail dans les entreprises. Mais le télétravail est-il un avantage pour le salarié ou bien pour l’entreprise ?

 

 

            Le salarié

Le télétravail vous permet, en tant que salarié, de mieux gérer votre quotidien. Non seulement, en conciliant votre vie personnelle et votre vie professionnelle, mais aussi en gagnant du temps sur vos trajets en travaillant de chez vous ou d’un tiers-lieu proche de votre domicile. De plus, il augmente votre niveau de qualité de vie au travail : les horaires sont flexibles et s’adaptent donc à vos besoins. L’autonomie dans la gestion de vos tâches est également accrue. Cela entraîne une diminution du stress de 73%*, ainsi qu’un rebond de votre motivation grâce à une meilleure concentration.

Cependant, le télétravail peut ne pas correspondre aux attentes de tous les salariés. En effet, il est possible que vous vous sentiez isolé de l’entreprise, ce qui vous démotivera dans votre travail. De plus, sur le long terme, l’évaluation des objectifs et la séparation vie personnelle/vie professionnelle peuvent devenir difficile. Mais pas de panique, les tiers-lieux se multiplient afin que les télétravailleurs de tout horizon puissent se retrouver et travailler dans un même endroit. C’est le cas de l’espace de coworking du Patio.

 

            L’entreprise

Le télétravail permet à votre entreprise de faire des économies de surface immobilière. En effet, l’effectif présent physiquement dans vos locaux est réduit. Il impactera également vos salariés et leur travail de manière positive en provoquant une diminution du taux d’absentéisme et de retards dus aux grèves ou aux intempéries. Selon une étude de Greenworking**, les salariés qui expérimentent le télétravail voient leur productivité augmenter de 22%. L’amélioration de la qualité de vie au travail, quant à elle, fera baisser votre taux de turn-over.

Cependant, tout comme pour le salarié, le télétravail peut comporter certains inconvénients pour l’entreprise. Il faut veiller à ce qu’il n’y ait pas d’inégalités de traitements entre les salariés télétravailleurs et ceux présents dans l’entreprise. Cette disharmonie pourrait aboutir à des conflits, pouvant ainsi handicaper la productivité de l’entreprise. Au même titre que les salariés présents dans les locaux de l’entreprise, l’aspect juridique envers les télétravailleurs s’applique. Il peut s’agir des accidents du travail, du respect du temps de travail ou du temps de repos. Enfin, il ne faut pas oublier que le télétravail a un coût, puisque vous devez fournir aux télétravailleurs le matériel nécessaire à l’accomplissement de sa mission.

 

            Un avantage, mais à certaines conditions

Le télétravail est donc un avantage aussi bien pour le salarié que pour l’entreprise. Toutefois, il doit se faire sur la base du volontariat et ne doit en aucun cas être une obligation pour les salariés. Afin que le télétravail fonctionne correctement, le management de l’entreprise doit s’adapter à cette nouvelle organisation de travail. Il faut donc fixer des missions et des objectifs clairs et définis au salarié. Cette organisation doit faire l’objet de bilans réguliers pour que le télétravailleur ne se sente pas perdu dans son travail ou isolé. Mais attention, le télétravail n’est pas une obligation pour une entreprise. L’employeur a donc le droit de le refuser mais il doit motiver son refus. En revanche s’il existe une charte ou un accord collectif concernant le droit au télétravail du salarié, celui-ci ne pourra être refusé.

Au-delà de cette relation employeur – salarié, il ne faut pas oublier les 3 millions d’indépendants en France, qui sont tout autant concernés. Fort de ces éléments, peut-on affirmer que nous assistons à la fin du salariat traditionnel ?

 

*https://www.caissedesdepots.fr/sites/default/files/medias/rapport-telecentres-26mars2014-web.pdf

**https://www.entreprises.gouv.fr/files/files/directions_services/cns/ressources/Teletravail_Rapport_du_ministere_de_Mai2012.pdf

***https://www.colibris-lemouvement.org/magazine/teletravail-et-freelancing-precipitent-fin-firme-traditionnelle

Summary
Ce que tout le monde devrait savoir sur le télétravail
Article Name
Ce que tout le monde devrait savoir sur le télétravail
Description
En 2010, on comptait 8,9% de salariés télétravailleurs, tandis qu’aujourd’hui, on compte 25% de télétravailleurs en France (d’après une étude du Comptoir MM). Par télétravail, on entend « toute forme d’organisation du travail dans laquelle un travail qui aurait également pu être exécuté dans les locaux de l’employeur est effectué par un salarié hors de ces locaux de façon régulière et volontaire en utilisant des technologies de l’information et de la communication dans le cadre d’un contrat de travail ou d’un avenant à celui-ci. »
Author
Publisher Name
Le Patio
Publisher Logo